Important : Avis Covid-19

Reconnaître les signes de la violence conjugale

Reconnaitre les signes de la violence conjugale

Il est parfois difficile de détecter les signes de la violence conjugale, qu’on soit celui ou celle qui la subit ou un observateur. En effet, contrairement à ce qu’on peut croire, la violence conjugale n’est pas que physique. Elle peut se manifester sous cinq formes différentes :

  1. Violence verbale
  • Insultes, condescendance, paroles dénigrantes à l’égard de l’autre, sarcasmes
  • Chantage et menaces
  • Ordres et paroles méchantes
  • Ton de voix élevé, agressif, menaçant et hurlements

 

  1. Violence psychologique
  • Attitude dévalorisante, méprisante, humiliante à l’égard de l’autre
  • Contrôle de la victime : espionnage de ses relations, de son historique en ligne, de ses allées et venues, questionnements incessants à propos de ses fréquentations et activités et tentatives d’isoler la victime
  • Chantage et menaces
  • Climat de peur : violence perpétrée sur des objets devant la victime

 

  1. Violence physique
  • Blesser la victime : frapper, bousculer, brûler, mordre, taper, contraindre physiquement, retenir
  • Toute atteinte à l’intégrité physique de la personne
  • Homicide

 

  1. Violence sexuelle
  • Attouchements ou relations sexuelles non désirées et non consentantes (viol, agression sexuelle)
  • Pression à l’égard de la fréquence ou de la performance des rapports sexuels
  • Incitation et pression dans l’optique d’amener la victime à exercer des pratiques sexuelles qu’elle ne désire pas
  • Harcèlement et manipulation pour des rapports sexuels
  • Brutalité non désirée lors des actes sexuels

 

  1. Violence économique
  • Contrôle des ressources financières et interdiction d’accès (budget, comptes de banques)
  • Surveillance des activités économiques de l’autre
  • Imposition d’une dépendance à l’autre en matière financière
  • Mauvaise gestion du budget familial : dépenses importantes pour des biens ou des services non nécessaires, excessivement chers, pouvant mettre en péril les finances familiales

 

En outre, la violence conjugale entraîne souvent les victimes dans un cercle vicieux. 

 

L’observation de ce cercle vicieux peut aussi constituer un indice d’une situation de violence conjugale. Les principales phases de ce cercle sont :

 

  • Période de tension : colère, menaces implicites, ce qui rend la victime inquiète.
  • Crise ou agression : violence verbale, psychologique, physique, sexuelle ou économique.
  • Justification : l’agresseur se justifie et la victime tente de comprendre, finit par s’attribuer une part de responsabilité.
  • Réconciliation : excuses, rédemption de l’agresseur, promesse de changer et de se soigner ; pardon et aide de la part de la victime. 

 

Lorsqu’on observe ce cycle, c’est souvent signe qu’il y a violence conjugale. Par exemple, une femme qui quitte son conjoint violent pour ensuite le pardonner et revenir vers lui, et repartir ensuite pour revenir…cela constituerait alors un indicateur d’un contexte de violence conjugale.

 

Pour aider une personne victime de violence conjugale, vous devez donc d’abord reconnaître les indicateurs d’un comportement violent ainsi que l’attitude de la victime, et reconnaître les indices. Si c’est le cas, il faut intervenir.

 

Ressources utiles

 

  • S.O.S. violence conjugale

Région de Montréal : 514 873-9010 – Sans frais : 1 800 363-9010

www.sosviolenceconjugale.ca

 

  • Centres d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC)
    Sans frais : 1 866 LE CAVAC (1 866 532-2822)
    www.cavac.qc.ca

 

  • Fédération des maisons d’hébergement pour femmes : Pour trouver une maison d’hébergement dans votre région : http://fede.qc.ca/maisons

 

 

Inform’elle, 2018

N.B.: L’information contenue dans le présent article est d’ordre général. Chaque situation mérite une analyse spécifique. Pour de plus amples renseignements concernant le droit familial, téléphonez à la ligne d’information juridique d’Inform’elle 450 443-8221 ou au 1 877 443-8221 (sans frais) ou consultez une personne exerçant la profession d’avocat ou de notaire.


Règle d’interprétation : la forme masculine peut inclure le féminin et vice versa.

Dans la même catégorie

La divulgation de l’adresse par les victimes de violence conjugale

famille

Lorsqu’une victime de violence conjugale quitte la résidence familiale avec les enfants, elle est souvent amenée à se demander si elle a l’obligation de fournir sa nouvelle adresse à son conjoint violent.

Une loi pour combattre la violence à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur

Une loi pour combattre la violence à caractère sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur

L’adoption de cette loi a pour but d’assurer des lieux d’études et de travail sains et sécuritaire pour les membres du personnel et les étudiant.e.s qui fréquentent un établissement d’enseignement supérieur comme une université.

Services et recours

Services et recours

La violence familiale se définit comme une série d’actes violents qui se produisent au sein d’une famille. La violence conjugale se produit à l’intérieur d’un couple. Elle se désigne entre autres par des agressions psychologiques, verbales, physiques et sexuelles.